Ouverture de la première session ordinaire du Conseil Economique et Social

Publication de la revue trimestrielle du CES Guinée
20 janvier 2020

Ouverture de la première session ordinaire du Conseil Economique et Social

Ce mardi, le Conseil Economique et Social a procédé à l’ouverture de la Première session ordinaire qui s’étend du 17 mars au 19 mai 2020 à son siège à kouléwondy. La cérémonie a été marquée notamment par la présence du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Ministre Conseiller spécial du Président de la République, chargé des Institutions constitutionnelles, du Représentant du médiateur de la République, du Secrétaire Général de l’Institution nationale indépendante des droits humains et d’autres invités de haut rang.

Les activités de la première session ordinaire de l’Assemblée plénière du Conseil Economique et Social ont été lancées ce mardi 17 mars dans la salle des plénières. La présente session fait suite à des séries d’évènement à la fois anxieux et sensibles pour le pays et le reste du monde. « Je rappelle tout d’abord que cette session s’ouvre dans un contexte très particulier marqué non seulement par les débats sur le referendum, les élections législatives et celles présidentielles en vue mais aussi la pandémie COVID 19 qui continue de faire des ravages dans le monde. Ces questions sont d’un enjeu majeur pour la Guinée et l’ensemble des Guinéens. » a déclaré Madame la Présidente de ladite institution.

Poursuivant son discours, Madame la Présidente a aussi fait le bilan des rencontres, des visites d’échanges et d’autres activités de l’Institution. Ensuite, elle a donné l’importance des sujets d’auto-saisine de cette session en ces termes : « ces thèmes d’auto-saisine sont d’une importance capitale au regard de la situation socio-économique du pays. Face aux enjeux de gouvernance et de responsabilité citoyenne, il nous revient en tant que conseillères et conseillers de se pencher sur les problématiques d’actualité qui sont dans notre société » dixit Hadja Rabiatou Sérah DIALLO.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, chargé des relations avec les Institutions républicaines a également mis un accent sur l’importance du climat actuel et la place du Conseil Economique et Social. « cette session, comme il apparait, s’ouvre dans un climat sociopolitique qui impacte considérablement la paix et la cohésion nationale. Cela doit très certainement retenir l’attention de votre Institution eu égard à sa mission à elle, dévolue par la Constitution. » avait-il dit.

Le conseil Economique et Social étant une maison de dialogue social au service du peuple, doit prôner entre autre le développement socio-économique, la promotion des valeurs sociétales et environnementales en faveur de la population. C’est pourquoi Monsieur le Ministre n’a pas manqué de s’exprimer sur l’apport inestimable de l’Institution dans la mission qui lui ai assigné : « vos recommandations permettront aux décideurs politiques et aux opérateurs économiques de faire une idée sur leurs activités et de prendre des dispositions utiles dans le cadre de la compétivité de notre économie ».

Ensuite, il soutient aussi la cohérence entre les thèmes d’étude du Conseil Economique et Social et les préoccupations de son Excellence le Chef de l’Etat. Voici ses propos : « Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Conseillers, la pertinence du choix des thèmes traités est avérée, car elle prend en compte des préoccupations essentielles de Monsieur le Président de la République et de toutes les populations guinéennes. »

Après ces discours qui ont suscité beaucoup d’espoir chez tous les conseillères et conseillers, la cérémonie d’ouverture s’est terminée par un cocktail fait à l’honneur des invités. Les travaux en plénière continueront pendant deux mois dans le but de produire des rapports qui orienteront l’exécutif et le législatif.

 

La cellule de communication du CES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *